smart

Restauration morphologique de la Remberge à Saint Ouen les Vignes -EN COURS-

Le projet de restauration de la Remberge est situé sur la Commune de Saint Ouen-les-vignes (37 – Indre-et-Loire), sur le bassin versant de la Cisse.

 

site 1

 

La Remberge est un cours d’eau de plaine, affluent rive droit de la Cisse. Avec pour espèce repère « la truite », sa pente permet de trouver une alternance de fosses et de zones courantes, nécessaire pour le développement de ce poisson dépendant d’une bonne oxygénation de l’eau.

Sur son tronçon « amont », des travaux d’arasement d’un déversoir, barrant totalement l’écoulement de l’eau, ont été réalisés en 2012.

site 2

L’arasement de cet ouvrage a eu pour conséquence un abaissement de lame d’eau d’environ 1.5m.

Afin de laisser le cours d’eau répartir ses sédiments et retrouver son équilibre naturellement, le SMB CISSE a souhaité laisser plusieurs années passer pour établir un projet d’accompagnement morphologique.

C’est l’objectif de ce présent projet qui vise la restauration morphologique de l’ancien tronçon concerné par l’abaissement de la lame d’eau.

site 3
Des levés topographiques ont été réalisés sur le tronçon et ont mis en évidence le manque de diversité d’habitat et d’écoulements. Un écoulement lentique est constaté, limitant le développement des sites de frais pour la Truite. De nombreux racinaires sont hors d’eau (suite à l’abaissement de la lame d’eau) et ne servent donc plus d’habitat.

Les levés topographiques ont mis en évidence une surlageur globale du lit de la Remberge. De nombreux racinaires se sont retrouvés « perchés ». La pente faible du cours d’eau sur ce tronçon ne permet pas le retour d’une diversité d’écoulements et d’habitats dans le lit de la Remberge.

site 4

 

 

Les objectifs du projet sont :

-Diversifier les écoulements et les habitats de la Remberge via une restauration morphologique dans le lit;

-Réduire la hauteur des berges afin d’améliorer la connectivité latérale;

-Permettre un rehaussement de la lame d’eau à l’étiage;

-Améliorer le pouvoir d’autoépuration : meilleure oxygénation, fixation, absorption des polluants par la végétation.

 

Le projet consiste donc en :

-La mise en place de banquettes minérales/végétales en alternance afin de réduire la section d’écoulements;

site 5

-l’ouverture de la ripisylve (abatage sélectif de la végétation bordant le cours d’eau);

Sur la quasi-totalité du tronçon, en rive gauche et rive droite, la ripisylve est très dense et peu entretenue. Cette situation provoque de nombreuses chutes de branches et de troncs dans le lit de la Remberge provoquant des encombrements du cours d’eau. De plus, cela provoque une fermeture totale du milieu et empêche l’accès au cours d’eau sur l’ensemble du secteur.

-Le réaménagement  de berges en pente plus douce dès que possible via le principe de « déblais-remblais ».

L’ensemble de ces travaux sont été réalisés par l’entreprise Environnement 41 .

Les photos des travaux :

 

Ouverture végétale

smart

mise en place banquettes

smart

restauration morphologique par mise en place de banquettes